TxCell et Inserm Transfert signent un accord de licence mondiale exclusive

TxCell et Inserm Transfert signent un accord de licence mondiale exclusive

 

Publié le vendredi 9 décembre 2016TxCell, société de biotechnologies qui développe des immunothérapies cellulaires personnalisées innovantes à partir de cellules T régulatrices (Treg), et Inserm Transfert, pour le compte de l’Inserm, de l’Université de Nantes et du CHU de Nantes, ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence mondiale exclusive.

Selon les termes de l’accord, TxCell a obtenu une licence mondiale exclusive portant sur deux familles de brevets déposées par le Centre pour la Recherche en Transplantation et en Immunologie (CRTI). Le CRTI est un centre d’excellence dans le domaine de la transplantation et de l’immunologie. Il s’agit d’une unité de recherche (UMR 1064) affiliée à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (Inserm) et à l’Université de Nantes.

Ces brevets couvrent un nouveau type de lymphocytes T régulateurs (Treg) porteurs du marqueur CD8, par opposition aux Tregs traditionnels porteurs du marqueur CD4 tels que les Tregs de Type 1 et les Tregs FoxP3+. En particulier, ces Tregs CD8+ sont non-cytotoxiques et possèdent un mécanisme d’action unique et hautement immunosuppresseur. Ce mécanisme est médié par la libération de cytokines anti-inflammatoires et tolérogènes (qui induisent une tolérance immunitaire)1,2,3,4. Ces Tregs CD8+ pourraient ainsi offrir une approche différente et complémentaire pour traiter les troubles inflammatoires, y compris dans l’auto-immunité et le rejet de greffe. De plus, ces brevets couvrent également l’utilisation de cellules CAR-Treg fabriquées à partir de ces Tregs CD8+.

L’équipe dirigée par Ignacio Anegon et Carole Guillonneau du CRTI a déjà démontré l’efficacité de cette population de cellules Treg CD8+ dans plusieurs modèles précliniques, dont l’allogreffe cardiaque, le rejet de peau humaine et la maladie du greffon contre hôte (GvHD) chez des souris humanisées pour leur système immunitaire. Dans ces modèles, l’administration de cellules Treg CD8+ a permis d’éviter, respectivement, le rejet de peau et la GvHD. Conformément aux termes de l’accord annoncé ce jour, TxCell dispose désormais des droits mondiaux exclusifs sur ces deux familles de brevets pour l’ensemble des maladies auto-immunes et des troubles liés à la transplantation.

« Les cellules T régulatrices sont composées de plusieurs sous-populations agissant via des modes d’action complémentaires pour prévenir ou traiter les troubles inflammatoires. TxCell bénéficiant déjà d’un portefeuille de brevets inégalé axé sur les cellules Treg a visée thérapeutique, qui couvre les cellules Treg de type 1 et les cellules CAR-Treg, cette licence exclusive sur une nouvelle sous-population de cellules Treg CD8+ ajoute un nouveau pilier à notre portefeuille de brevets et renforce à nouveau le positionnement de TxCell en tant qu’expert mondial des Tregs, » commente Arnaud Foussat, Vice-président Senior, Corporate Development, Responsable des Collaborations Scientifiques et des Alliances chez TxCell. « Il s’agit déjà du cinquième accord académique signé depuis le début de l’année 2016. Cette licence permettra notamment à TxCell de développer de nouveaux types de thérapie cellulaire composés de cellules Treg CD8+, y compris des CAR-Tregs CD8+, pour le traitement de maladies auto-immunes et de troubles liés à la transplantation présentant un fort besoin médical non-satisfait. »

« C’est une grande satisfaction pour Inserm Transfert que de nous investir dans un transfert technologique de cette importance et de le mener à terme avec succès. Ce contrat de licence est un acte fondateur pour les futures collaborations avec TxCell, » indique Pascale Augé, Présidente du Directoire d’Inserm Transfert.

Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués.

Source : Txcell / Inserm Transfert